Préambule

« Je ne me souviens pas des spectacles de cirque que j’ai vus dans mon enfance. Seules deux images précises ressurgissent lorsque je les évoque.

La première, c’est un cracheur de feu quelque part dans une rue, un soir, à Paris. Scène impromptue, nomade. Lame de rasoir du spectaculaire.

La deuxième, c’est Tarasse Boulba… Après ou avant un spectacle dans une petite ville de campagne, un soir ou un après-midi, nous sommes allées au café avec ma mère. Un homme s’est assis à une table voisine : « C’est Tarasse Boulba ! » Il est rasé sur les côtés avec une natte qui descend du sommet du crâne vers la nuque. Je ne me souviens absolument pas de son numéro. Un dompteur, je crois. La force de la première image, c’est l’irruption : je suis happée, dépassée par cet artiste démesuré ; et le cirque, pour moi, c’est ça, il transporte ailleurs, c’est l’imaginaire. La force de la seconde image, c’est la proximité. Tarasse Boulba, il est à l’image des circassiens que je respecte : pas individualistes, simples, généreux et présents dans la cité.

Le point commun entre ces deux images, c’est une forme de liberté. »

La démarche artistique

Création artistique et action culturelle
La compagnie est attachée au fait que le cirque soit un art populaire et au rapport de proximité qu’il entretient avec le public et le territoire inhérent à ses modes de diffusion historique : la rue et le chapiteau. Le Fil de soie propose des spectacles tout public, du cirque de rue et des impromptus, des ateliers et des stages.

Sa démarche est d’approfondir ce que le cirque a d’original : son hospitalité « Parce que ses codes sont très mobiles, le cirque est – pour nous – un lieu d’accueil d’autres formes d’expressions artistiques ». La création et le langage magique sont de plus en plus présents dans son écriture.

• Création de spectacles pour la salle et la rue mêlant cirque et magie nouvelle pour tous publics.
• Une créativité nourrie des expériences de territoires et de la rencontre avec une grande diversité de publics.
• Une dominante cirque et magie avec un accent particulier sur l’art de voler (trapèze et lévitation).
• Une orientation esthétique qui allie : formes petites, moyennes et grandes (2 à 10 artistes au plateau), des déambulations pour l’espace public.

L’histoire de la Compagnie

1999  > Création de l’association par un groupe d’élèves issus de l’école de cirque Les Noctambules, à Nanterre
2004  > 1ère création Certains jours, je suis plus légère
2008  > L’association se structure en compagnie de cirque professionnelle / Fabrication du portique par Nil Admirari
2009  > Création de la Circus Party, spectacle joué en rue sous portique et en salle, toujours diffusé aujourd’hui.
2010  > Début du projet Sensibilisation aux arts du cirque (ancrage sur 2 territoires Politique de la ville de Paris).
2011  > Création des Déambulations sur échasses Bulles et Paillettes
2012  > Création La table des p’tits miracles, spectacle en duo trapèze et magie.
2013  > Création des Déambulations motif Tsigane et Arts chinois
2016  > L’équipe de la compagnie intègre ses nouveaux bureaux dans le quartier de Porte de Vanves, dans le 14e.
2017  > Début des répétitions pour Extra Light, un spectacle de cirque magique (sortie prévue en 2021).

L’équipe

Ingrid de Reinach

Artiste fondatrice

Marie-Laure Dubois

Chargée de production/diffusion

Laëtitia Leroy

Coordinatrice/médiatrice

Antony Wild

Régisseur général